Festival Ciné Junior : Édition 2006

Français

16e édition : du 18 janvier au 1er février 2006

Les lieux :
Le festival est décentralisé sur 16 villes du département :
Arcueil : Espace Jean Vilar
Bonneuil-sur-Marne : Salle Gérard Philipe
Champigny-sur-Marne : Studio 66
Choisy-le-Roi : Théâtre-Cinéma Paul Eluard
Créteil : Cinéma La Lucarne
Fontenay-sous-Bois : Cinéma Le Kosmos
Gentilly : Salle des fêtes
L’Haÿ-les-Roses : Cinéma La Tournelle
Ivry-sur-Seine : Cinéma le Luxy
Maisons-Alfort : Nouvel Espace Culturel Charentonneau
Orly, Centre Culturel Aragon-Triolet
Le Perreux-sur-Marne : Centre des Bords de Marne
Sucy-en-Brie : Salle des Fêtes
Villejuif : Théâtre Romain Rolland et Maison Pour Tous Gérard Philipe
Villiers-sur-Marne : Le Casino
Vitry-sur-Seine : Les 3 Robespierre

Les Jurys :
Chaque année un jury, composé de personnalités du monde du cinéma, de l’éducation et de la presse décerne le Prix Ciné Junior à l’un des films sélectionnés en compétition. Ce prix doté d’une somme de 8 000 euros aidera la distribution du film primé en France.
Le jury de cette 16e édition est présidé par Jean-François Laguionie, réalisateur, et des autres membres suivants : Valérie Potonniée, CInémathèque française, Véronique Le Bris, journaliste, Olivier Demay, Les Enfants de cinéma, Jérôme Vidal, producteur et Nathalie Hubert, monteuse.

Le Jury CICAE est composé de trois exploitants : Bettina Henzler, Festival Ciné-fête et Festival Bonn(e) séance, Bonn, Allemagne, Stefano Maiocchi, Cinéma Cinetatro Via Volta, Cologno Monzese, Italie, et Marie Raucon, Cinéma Le Paris, Clermont. La CICAE (Confédération internationale des cinéma d’art et essai) prend en charge, pour le film primé, la réalisation et l’édition d’un matériel pédagogique à destination des salles Art et Essai en France, rassemblées au sein de l’AFCAE (Association française des cinémas d’art et essai).

Le Prix du Jury Un été au ciné / Cinéville est la diffusion du film primé dans le cadre de ce dispositif et ce dans toute la France. Le Jury est composé de Wilfried Jude, Pôle régional d’éducation et de formation à l’image, Région Centre, Elivre Le Cossec, Pôle Image Haute-Normandie et Loïc Grelier, Cinémathèque de Toulouse.

Six classes d’établissements scolaires du Val-de-Marne seront "classes jury" durant le festival. Elles visionneront les huit films en compétition et décerneront leurs prix.

Le public est invité à voter pour chaque programme de courts métrages en compétition.

CINE CONTE MUSICAL

Le Voleur et la Princesse ou La Septième Lune de Bagdad

Sur la scène du cinéma devenu oasis, une femme chante l’arrivée du soir. A côté d’elle, un grand coffre dont elle va extraire des pantins qu’elle animera pour raconter l’histoire extraordinaire d’Ahmed, le Voleur de Bagdad amoureux d’une princesse…
La version originale du Voleur de Bagdad dure 2h30. La version courte proposée pour ce spectacle a été montée à partir des éléments originaux il y a 50 ans.
Chef d’œuvre du cinéma muet des années 20, le film célèbre l’univers des Mille et Une Nuits à travers l’humour de Douglas Fairbanks. Dans la mythique ville de Bagdad, un voleur intrépide, Ahmed s’éprend de la fille du calife qu’il aperçoit endormie tandis qu’il tente de dérober un trésor à l’intérieur du palais. Follement amoureux, il décide de revoir la jeune femme… corde magique, tapis volant, boule de cristal aux pouvoirs surnaturels, élixir de guérison…

Les films

Ateliers pédagogiques

Atelier d’initiation au cinéma d’animation

Cet atelier est adapté aussi bien aux enfants des classes primaires qu’aux collégiens. Il a pour but de sensibiliser les enfants aux techniques élémentaires du cinéma d’animation.

Chaque moment de rencontre s’articule autour de plusieurs temps :
- Discussion autour des films d’animation connus
- Explication du fonctionnement de l’illusion du mouvement à partit d’images fixes
- Jeux mettant en évidence la persistance rétinienne
- Démonstration des différentes techniques à partir d’images et d’extraits de films
- Manipulation et création de jeux optiques (folioscope, animascope, phénakistiscope, thaumatrope...)
- Réalisation d’un petit film d’animation en pixillation

Restitution du film "Dans l’ombre de Chamisso"

Projet initié par Bernard Loyal produit et réalisé dans le cadre d’un projet cinéma de l’Atelier de Pratique Artistique et de l’échange scolaire entre le collège de Lattre de Tassigny du Perreux-sur-Marne et l’école Realschule de Forchheim

Clément est en 3e dans un collège du Perreux. Il participe à échange scolaire dans une école de Forchheim en Allemagne. L’ombre de Chamisso et des personnages de sa nouvelle, "L’Étrange Histoire de Peter Schlemihl", plane sur le groupe : les Français lisent le livre, les Allemands l’adaptent au théâtre. Clément et Fabien préfèrent s’amurer. C’est pourtant Clément qui va revivre, sans s’en douter, "l’étrange histoire" et seule la solidarité manifestée par ses amis pourra le sauver.

La nouvelle, écrite en 1813, évoque le mythe de l’homme qui cède son ombre au diable. Son auteur, A. de Chamisso, déchiré entre la France, sa patrie d’origine et la Prusse, le pays qui a accueilli sa famille après la Révolution Française, vit douloureusement cette période des guerres napoléoniennes. Sa passion pour la nature lui permettra, comme à Peter Schlemihl et à Clément, de se réconcilier avec son destin. Le film mêle littérature, théâtre et fantastique dans l’ambiance générale d’une rencontre entre jeunes Français et Allemands. L’architecture de la ville de Forchheim et les forêts de la Suisse franconienne toute proche offrent un décor idéal à cette histoire. Le film a constitué un projet pour les élèves des deux écoles qui en sont les interprètes, après avoir participé à sa préparation et à l’écriture des dialogues. Bernard Loyal

Top