Festival Ciné Junior : Édition 2015

À partir de 6 ans (conseillé pour les primaires).
Durée du programme : 1h10. Cartons en français. Sans dialogues.

Trois courts de Chaplin, génie du burlesque, célèbre pour son personnage de Charlot le vagabond. Le programme se termine avec "L’émigrant", un de ses plus beaux courts métrages qui, tout en jouant la carte du comique, présente aussi de façon quasi-documentaire la traversée de l’Atlantique par les émigrants, à la conquête des Etats-Unis.

Charlot Patine (The Rink)
Charlie Chaplin / Etats-Unis / Fiction / 1916 / 24 min
Charlot est garçon de restaurant. Chaussé de ses patins, il crée une panique folle, en cuisine comme dans la salle !

Charlot Policeman (Easy Street)
Charlie Chaplin / Etats-Unis / Fiction / 1917 / 21 min
Charlot s’engage dans la police et se voit affecté dans un coin dangereux, Easy Street, où Eric Campbell fait régner la terreur...

L’Emigrant (The Immigrant)
Charlie Chaplin / Etats-Unis / Fiction / 1917 / 24 min
Emigrant aux Etats-Unis, Charlot rencontre sur le bateau deux autres aspirantes à la liberté, Edna et sa mère. Ensemble, ils échappent aux pickpockets qui sévissent sur ces navires et se retrouvent sans ressources dans un restaurant qui ne tolère pas les mauvais payeurs.

Charlie Chaplin
Né à Londres en 1889 de parents artistes de music-hall, Chaplin grandit dans la pauvreté. A dix ans, il se produit sur scène en tant que danseur de claquettes, puis est engagé comme comédien. En 1913, il s’installe aux Etats-Unis et est vite repéré par un producteur. C’est le début d’une série de courts et longs métrages. Il apparaît pour la première fois sous les traits du personnage mythique de vagabond qui fera sa renommée dans Charlot est content de lui de Lehrman (1914). Il monte son propre studio en 1918 et cofonde la maison de production United Artist l’année suivante. Génie du burlesque, il met en scène et joue dans plus de 70 films tout au long de sa carrière, parmi lesquels Le Vagabond (1915), L’Émigrant (1917), Le Kid (1921), ou encore La Ruée vers l’or (1925). Avec l’avènement du parlant en 1929, Chaplin adapte son style basé sur la pantomime, non sans difficultés. Après Les Lumières de la ville (1931), il donne à ses films une forte dimension politique, opérant un tournant dans sa carrière. Viennent Les Temps modernes (1936), puis Le Dictateur (1940). Devenu la cible d’attaques dans les Etats-Unis d’après-guerre, il s’exile en Suisse en 1952 après la sortie des Feux de la rampe. Il réalise encore deux films et publie deux ouvrages autobiographiques, puis décède en 1977.

Séances

29/01 - 14h : Arcueil, Espace J. Vilar
29/01 - 14h : Le Perreux, CdBM
31/01 - 14h : Nangis, La Bergerie (suivi d’un atelier)
01/02 - 10h30 : Champigny, Studio 66 (suivi d’un atelier)
01/02 - 16h30 : Élancourt, Ciné 7
03/02 - 14h30 : Champigny, Studio 66
04/02 - 14h : Vitry, 3 Cinés Robespierre
05/02 - 10h : Vitry, 3 Cinés Robespierre
06/02 - 9h30 : Orly, Centre Culturel
09/02 - 10h : Chevilly, Théâtre-Cinéma A. Malraux
09/02 - 10h : Vitry, 3 Cinés Robespierre

Contact

Tamasa Distribution
Amélie Rayroles
+33 1 43 59 01 01
contact at tamasadistribution.com

Top