L’atelier photo

Atelier photo (mené par le collectif Argos) du 17 mars au 24 mars

Objectifs : grâce à la simplicité technique des appareils jetables, permettre aux enfants de s’initier à la composition de cadre et leur donner l’occasion d’exprimer une vision personnelle et intime des lieux qu’ils choisiront de photographier.

Compte rendu de l’atelier photo par Cédric Faimali

L’atelier photo avec les enfants palestiniens était initialement prévu durant la première semaine, du 19 mars au 24 mars , à Gaza.
Les autorisations de se rendre à Gaza, en tant que journaliste, n’ont pas été données par les autorités israéliennes. Le consulat ne pouvant également m’inviter pour une si longue période.
En contact depuis Jérusalem avec les différents Centre Culturel Français de Palestine, je décide sur l’invitation de Lucienne D’Alençon, du CCF de me rendre à Naplouse pour y effectuer l’atelier photo.
Je resterai ainsi 4 jours à Naplouse, les premiers jours servant à constituer une classe de volontaires pour participer à l’atelier photo. Afin de ne pas froisser les susceptibilités, nous prendrons quatre enfants issus de 3 associations caritatives palestiniennes différentes.

Jour 1 :
Présentation de l’intervenant et du projet d’atelier photo.
Lecture de livres photographiques apportés par moi, relatant l’intifada et la guerre afin de montrer la vision que la plupart des étrangers ont de la Palestine.
Lecture de livres photographiques de la série « avoir 20 ans » pour montrer et réfléchir sur l’intêret de la vie quotidienne en tant que sujet photographique.
Le thème « que voulez-vous montrer aux autres de votre vie » et pourquoi.
A l’aide d’un appareil numérique apporté par moi, apprentissage au cadrage, différentes notions de cadrages sur une même image réalisée (exemple avec un portrait d’une élève) et les sentiments différents que cela inspire.
Démonstration du fonctionnement des appareils jetables.
Promenade photographique dans la rue aux abords de la salle de cours afin de les éveiller aux choses pouvant être photographiées (jeu de couleurs sur un étalage de marché, ombre et lumière…).
En fin d’après-midi, pour des raisons de sécurité et de liberté, je les laisse finir leurs photographies chez eux.

Jour 2 :
Le lendemain à 10h, récupération des appareils et développement des films.
A 14h, analyse des tirages et explications de leurs choix.« par cette photo qu’as tu voulu montrer et dire ? ». Chaque enfant doit choisir deux images qu’il aime particulièrement et m’expliquer, ainsi qu’aux autres enfants les raisons de son choix. A l’aide des planches contacts, je lui montre également d’autres images intéressantes. Critique du cadrage de l’image en montrant comment il aurait pu rendre son image plus intéressante, dynamique… (en étant plus près notamment).


qu’avez-vous voulu montrer au monde par cette photographie ?

  •   GIF - 21.2 ko Laila, 17 ans. "le drapeau, car le peuple Palestinien veut devenir libre comme tous les autres".
  •   GIF - 23.8 ko Yasmiin, 14 ans. "la Palestine c’est très beau et grand".
  •   GIF - 22 ko Mohammad, 17 ans. "Les épices, ça c’est un travail vraiment palestinien ".
  •   GIF - 25.2 ko Promis, 14 ans. "c’est moi".
Top