Festival Ciné Junior : Édition 2015

Le Jury Grand Prix Ciné Junior

Malika Chaghal
Après une dizaine d’années dans le secteur culturel et notamment musical, elle dirige et programme pendant plus de 14 ans plusieurs salles de cinéma Art et Essai en France, plus précisément en région parisienne où elle a défendu un cinéma exigeant, sur le terrain et pour le plus grand nombre. Elle a été présidente de plusieurs festivals dont le Festival du cinéma d’animation Image par Image et le festival de jeunes talents Les Pépites du cinéma. Malika Chaghal est Déléguée générale de la Cinémathèque de Tanger, au Maroc, depuis 2012.

Pascale Consigny
Diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2003, Pascal Consigny est décoratrice pour le cinéma. Elle a travaillé, entre autres, sur les films La Fausse Suivante (Benoît Jacquot, 2000), Nouvelle Chance (Anne Fontaine, 2006), Coupable (Laetitia Masson, 2007), Une Estonienne à Paris (Ilmar Raag, 2012), plus récemment sur À 14 ans d’Hélène Zimmer (2014) et sur le prochain film de Léa Fehner, Les Ogres. Pascale Consigny est par ailleurs artiste plasticienne et expose régulièrement ses œuvres en France et à l’étranger.

Jean Denizot
Né en 1979, Jean Denizot a grandi dans le Cher. Après des études de cinéma à Nantes puis à Paris 8, il réalise en 2006 son premier court métrage, Mouche, sélectionné dans plusieurs festivals, puis trois ans plus tard : Je me souviens. Il sort son premier film en 2014, La Belle Vie, en compétition à Ciné Junior la même année. Membre de la revue d’art Tête-à-Tête, il enseigne le cinéma à l’Université Paris 8. Par ailleurs, il fait partie de l’équipe de scénaristes de la série Ainsi soient-ils pour la saison 3, actuellement en tournage. Il écrit son deuxième long métrage.

Manon Pinsky
Après un passage au Conservatoire de Théâtre de Paris Xe, Manon obtient en 2001 un doctorat de philosophie à Nanterre. Orientant ses travaux sur la transmission de la connaissance, elle développe des méthodes pédagogiques en se servant du cinéma comme vecteur de communication. Intervenant dans des réseaux de formation pour les jeunes en recherche d’orientation, elle devient en parallèle coach d’enfants pour le cinéma, travaillant, entre autres, sur Le Petit Poucet (Marina de Van, 2010), Du Vent dans mes mollets (Carine Tardieu, 2011) ou encore Un Illustre Inconnu (Matthieu Delaporte, 2013). Elle dirige aujourd’hui une crèche associative et poursuit son travail de formatrice avec, toujours au cœur de ses méthodes, le cinéma comme référence.

Yassine Qnia
Né en 1988, Yassine Qnia obtient un BEP, un BTS de géomètre-topographe avant de faire une année de droit à Paris 8. Il travaille ensuite en intérim, tout en écrivant un scénario qu’il envoie à l’Office Municipal de la Jeunesse d’Aubervilliers. Avec l’OMJA, il bénéficie de deux stages en Amérique Latine et réalise son premier court, Arnaque-moi si tu peux. Il se forme sur Internet et dans des structures jeunesse, telle que Génération Court. En 2011, il est Jury Jeune au festival de Clermont. L’année d’après, il tourne avec peu de moyens et dans son quartier Fais croquer, soutenu par l’Aide au Film Court de Cinémas 93 et sélectionné dans de nombreux festivals. Molii, co-réalisé avec Carine May et Mourad Boudaoud, obtient en 2014 le Prix Spécial du Jury à Clermont.

Hilde Steenssens
Né en 1972, Hilde Steenssens est diplômée d’un master en Sciences de l’éducation et en Criminologie, ainsi que d’un certificat en management culturel. En 2013, elle programme le cinéma indépendant bruxellois Cinema Nova et fonde en 2007 le festival international de cinéma jeunes publics Filem’ON. Elle en est la Déléguée générale et la Directrice artistique. Par ailleurs, Hilde Steenssens est consultante pour le Gouvernement Flamand dans les domaines de l’art et du patrimoine.

Top