Festival Ciné Junior : Édition 2010

Les jurys et les prix

Cette année, sept longs métrages et une vingtaine de courts métrages sont en compétition. Au menu, films d’animation et de fiction venus des quatre coins du monde pour nous surprendre et nous faire découvrir des cinématographies peu diffusées et des écritures nouvelles.

Jury du Prix Ciné Junior

8 000 € sont attribués au distributeur français du film primé par le jury Ciné Junior. Titra Film offre 2 300 € en prestations.

Présidé par Jean-Michel Frodon
Journaliste, critique et écrivain, Jean-Michel Frodon est né à Paris en 1953. De 1983-1990, il est journaliste et critique de cinéma à l’hebdomadaire Le Point. De 1990-2003, il sera journaliste et critique de cinéma au quotidien Le Monde. Responsable de la rubrique cinéma de 1994 à 2003. De 2003 à 2009 : Directeur de la rédaction des Cahiers du cinéma. Depuis 2009, il est également chroniqueur sur le site www.slate.fr.
Auteur ou co-auteur de nombreux ouvrages, dont L’Âge moderne du cinéma français (Flammarion, 1995), La Projection nationale (Odile Jacob, 1998), Hou Hsiao-hsien (dir., Cahiers du cinéma, 2005), Conversation avec Woody Allen (Plon, 2000), Print the Legend, cinéma et journalisme (dir. Cahiers du cinéma, 2004), Au Sud du cinéma (dir. Cahiers du cinéma, 2004), Horizon cinéma (Cahiers du cinéma, 2005), Le Cinéma chinois (Sceren-CNDP/Cahiers du cinéma, 2005), Le cinéma et la Shoah (dir. Cahiers du cinéma, 2007), Robert Bresson (Cahiers du cinéma, 2008), Gilles Deleuze et les images (co-dir.. Cahiers du cinéma/INA, 2008), La Critique de cinéma (Sceren-CNDP/Cahiers du cinéma, 2008), Amos Gitai, Genèses (avec Amos Gitai and Marie-José Sanselme. Gallimard, 2009). Il a notamment enseigné à l’Ecole Normale Supérieure (Ulm), à l’Institut des Sciences Politique de Paris, à Paris I Sorbonne.
Créateur en 2000 et animateur de l’association L’Exception, Groupe de réflexion sur le cinéma. Trois ouvrages publiés. Travaux en ligne sur http://lexception.rezo.net.

Claude Ponti
Est né à Lunéville, en Lorraine en 1948. Il a fait des études de lettres et d’archéologie à Strasbourg et les Beaux-Arts à Aix. À partir de 1969, il vit à Paris où il étudie le dessin, la peinture et la gravure et où il exerce divers métiers d’appoint. Il travaille dans la presse, à L’Express, Le Monde... Peintre, dessinateur de presse, auteur-illustrateur, il crée son premier livre pour enfants en 1985 pour sa fille Adèle. Il s’agit de "L’Album d’Adèle" qui paraît chez Gallimard et qui rencontre un vrai succès. Depuis, il nous entraîne dans un monde poétique et plein d’humour au fil de ses nombreux albums qui sont autant d’invitations à la rêverie.
"Dans tous les albums de Claude Ponti il y a un itinéraire et des métamorphoses, un esprit à la Lewis Carroll... " (Anne Diatkine, Libération, 1er décembre 1994)
Il est l’auteur de trois romans pour adultes, Les Pieds-Bleus (1995), Est-ce qu’hier n’est pas fini ? (1999), et Le monde, et inversement (2006) aux Editions de l’Olivier. Il a reçu un Prix Sorcières Spécial en 2006 pour l’ensemble de son œuvre.

Pierre-Luc Granjon
Après des études à l’école d’art appliqué de la ville de Lyon, Pierre-Luc Granjon intègre en 1998 le studio Folimage. En parallèle de son travail en tant que modeleur et animateur sur diverses séries et courts-métrages, il réalise en 2001 son premier film, "Petite escapade", en volume et dessin animé, qui sera suivi en 2003 par "Le château des autres". Il se lance ensuite dans le papier découpé avec ses deux courts-métrages suivant : "L’enfant sans bouche" (2004, Studio Corridor) et "Le loup blanc" (2006, Sacrebleu Productions) . Les années suivantes seront consacrées à la réalisation de "L’hiver de Léon" (coréalisé avec Pascal Le Nôtre) et du "Printemps de Mélie", deux contes médiévaux de 26 minutes écrits par Antoine Lanciaux.
Il travail actuellement au développement des épisodes suivants, "L’été de Boniface" et "L’automne de Pougne". En parallèle, il travail à un projet de long-métrage, "L’armée des lapins".

Léa Féhner
Née en 1981 à Toulouse dans le milieu du théâtre itinérant, Léa Fehner entreprend des études cinématographiques. Après un passage à L’Insas, elle intègre la FEMIS en section scénario et sort diplômée en 2006 avec les Félicitations du Jury. Elle a réalisé quatre courts métrages : « Caillou », « Dora », « Ceux qui tiennent les murs » et « Sauf le silence », qui seea sélectionné dans plusieurs festivals internationnaux et diffusé sur Canal +.
Dans le cadre de ses études, elle suit deux stages à l’étranger, l’un au Centre Cinématographique de Bamako, l’autre au Cambodge aux côtés de Rithy Panh. Elle a tourné son premier long métrage, « Qu’un seul tienne et les autres suivront » avec Rezo Productions, dont le scénario est issu d’un long travail documentaire à la prison de Flery Mérogis. Pour ce projet, elle a été lauréate en 2007 de la 9eme session Emergence et a reçu le Prix Junior du meilleur scénario. C’est en 2009 qu’elle obtient le Prix Michel d’Ornano, ainsi que le Prix Louis Delluc du premier film.

Clémentine Poidatz
Est une jeune actrice qui a fait ses armes à la Classe du Cours Florent et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Repérée par Philippe Garrel dans Les Amants Réguliers où elle fait de la figuration, il lui donne le rôle d’Eve dans La Frontière de l’Aube. Auparavant elle a été la Comtesse de Provence de Sofia Coppola dans sa "Marie Antoinette". Bien qu’actrice reconnue (elle a été Révélation César en 2009) elle n’en continue pas moins de s’impliquer dans des projets plus modestes, tournant notamment pour de nombreux courts-métrages étudiants (pour la Fémis par exemple). Elle vient de tourner dans le long métrage de Claire Lheureux, "Un sourire malicieux éclaire son visage", et le moyen métrage de Sébastien Betbeder, "D’autres vies".

Rodolphe Lerambert
Né en 1973, Rodolphe Lerambert est responsable de la diffusion des films de patrimoine à l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma. L’ADRC, présidée par le cinéaste Lucas Belvaux, est forte de 1000 adhérents. Elle remplit à la demande du ministère de la culture et du CNC depuis 1983 deux missions complémentaires :
- Soutenir par ses actions de conseil le développement sur l’ensemble du territoire d’un réseau diversifié de salles, garant de la pluralité du cinéma et acteur de la vie des collectivités,
- Favoriser l’accès aux films, c’est à dire réduire les inégalités dans la diffusion des films, par exemple entre les grandes villes et les villes petites et moyennes, grâce au tirage de près de 1800 copies supplémentaires chaque année.
Dans le domaine du patrimoine cinématographique en salles, ses interventions, au-delà du tirage et de la circulation de copies neuves, comprennent aussi l’édition de documents d’accompagnement sur les films (gratuitement mis à disposition des salles et des publics) ; le repérage d’intervenants et la prise en charge de leurs déplacements dans les salles ; la diffusion de ciné-concerts et d’animations en direction du Jeune Public et enfin une fonction de centre ressource au bénéfice des professionnels.

Jury du Prix de la CICAE

Le film primé sera particulièrement soutenu par le réseau des salles AFCAE (Association Française des Cinémas d’Art et d’Essai).

Maret Wolff
travaille à l’AG KINO GILDE, organisation qui regroupe les 300 cinémas d’art & essai allemands. Elle y coordonne Ciné Fête, festival itinérant consacré au cinéma français, qui tourne 52 semaines par an dans toute l’Allemagne. Elle écrit également des critiques de films.

Gaby Girod
Exploitante de salle, Responsable film à La Lanterne Magique

Jérôme Jorand
Exploitant de salle, Membre du groupe "Jeune Public" de l’AFCAE

Jury du prix Passeurs d’images / Kyrnéa International

Promotion du film primé auprès des membres et partenaires du réseau "Passeurs d’images". Participation à l’accompagnement pédagogique du film.

Stéphanie Grégoire
Coordination Passeurs d’images Aquitaine, Pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel Aquitain, ECLA (Ecrit cinéma livre audiovisuel en Aquitaine)
Docteur en études cinématographiques et audiovisuelles, Stéphanie Grégoire a enseigné durant 7 ans l’analyse filmique et la sociologie du cinéma à l’Université de Bordeaux 3. Elle a publié plusieurs articles en France et aux Etats-Unis sur le documentaire, les relations entre cinémas européens et cinéma américain et sur Louis Malle, à qui elle a consacré sa thèse de doctorat. Après avoir travaillé comme historienne de l’art pour la valorisation du patrimoine de l’Aquitaine, elle s’occupe actuellement de la coordination Passeurs d’Images pour la même région. Parallèlement, elle prépare un documentaire sur Louis Malle et un programme éducatif pour enfants destiné à la télévision américaine (Horizon Films Production).

Pierre Lemarchand
Coordination Passeurs d’images Haute-Normandie, Pôle Image Haute-Normandie
Après des études de littérature moderne et de littérature comparée (littérature et cinéma), et une maîtrise de Français Langues Étrangères, Pierre Lemarchand s’engage au Secours Populaire Français. Au sein de la Direction de la fédération de Seine Maritime, il met l’accent sur l’importance de l’accès à la culture dans la lutte contre l’exclusion et pour l’accès à la citoyenneté. Il croise naturellement la route du Pôle Image Haute Normandie pour mener, avec le Secours Populaire Français et à travers le dispositif Passeurs d’Images, des actions d’accès au cinéma et d’éducation à l’image en direction des publics en difficulté quels qu’ils soient (jeunes, familles, personnes âgées, habitant en zones urbaine comme rurale). En juillet 2009 il devient coordinateur régional Passeurs d’Images au Pôle Image de Haute Normandie.

Jérôme Boudier
Coordination nationale Passeurs d’images, Délégué général Kyrnéa international
Suite à une formation de manager d’organisme à vocation sociale et culturelle et à des études d’ingénieur, Jérôme Boudier a travaillé dans le champ de l’action culturelle et dans le champ scientifique. Pendant 4 ans, il a coordonné les projets et manifestations d’une fédération de théâtre du Val d’Oise. En 2009, il rejoint la coordination nationale du dispositif d’éducation à l’image « Passeurs d’images » en tant que délégué général. Son rôle est d’animer le réseau et de le soutenir, en valorisant et développant les actions. Il est l’interlocuteur de tous les partenaires du dispositif et est en charge des Rencontres nationales qui se déroulent chaque année en décembre.

Claudie Le Bissonais
Coordination Passeurs d’images Île-de-France, Arcadi (Action régionale pour la création artistique et la diffusion en Île-de-France)

Jury du prix Du grain à démoudre

Ils ont de 16 à 21 ans et vivent à Gonfreville l’Orcher et en Seine-Maritime. Ils préparent toute l’année le Festival de cinéma Du grain à démoudre, avec l’aide de professionnels, pour transmettre leur passion du cinéma à d’autres enfants, jeunes et adultes. Encadrés par Hélène Richards, Mathilde Colleter, Mélanie Lappert, Julien Lopez, Léo Thune, Charles Gallay et Pierre Emo nous rendent visite pour récompenser un film, qu’ils sélectionneront lors de la prochaine édition de leur festival (novembre 2009).

Les classes jurys

Plusieurs classes du Val-de-Marne voient l’intégralité de la compétition de longs métrages et décernent leur prix :

Au cinéma Le Kosmos de Fontenay-sous-Bois
Collège Montalembert

Au cinéma Le Luxy d’Ivry-Sur-Seine
Classe de 3e de Mme Rey Ricord du collège Romain Rolland,
Classe de 1ère option cinéma de M. Canérot du lycée Romain Rolland

Au cinéma Les Trois Robespierre de Vitry-sur-seine
Classe de M. Matiocco de l’école Paul Eluard A,
Classe de 4e de M. Rechner du collège Cherioux

Le Prix du public

Les spectateurs sont invités à voter pour leur court métrage préféré dans chacun des programmes en compétition : pour les 3-6ans, pour les 7-10 ans et à partir de 11 ans.

Top