Festival Ciné Junior : Édition 2013

Le Prix Du Grain à Démoudre

Films en lice : compétition internationale de longs métrages
Film primé : ARCADIA d’Olivia Silver

Le film sera diffusé lors de la prochaine édition du festival Du Grain à Démoudre


Le Jury s’exprime sur les raisons pour lesquelles il a primé ce film :

Cette année, en tant que jeunes organisateurs du Festival de cinéma Du Grain à Démoudre (14ème édition du 16 au 24 novembre 2013 en Normandie), avons eu la chance de participer une fois encore au festival Ciné Junior, en constituant pour six d’entre nous un jury. 8 films en compétition, tous aussi différents les uns que les autres, qui nous offraient tour à tour des personnages hauts en couleur, des récits de vie, et bien sur, le regard personnel de leurs réalisateurs.

L’un d’entre eux a particulièrement attiré notre attention : ARCADIA d’Olivia Silver. Le film qui, de prime abord, cumule des bons points de par son esthétisme pur et soigné, rappelle le grain photographique des polaroïds. Mais c’est aussi pour son histoire, à l’apparence si simple, qu’il nous touche et nous emporte sans jamais tomber dans le pathos et les larmes faciles. A nos yeux, ARCADIA est un film complet, qui a d’autant plus d’impact et de force quand on apprend qu’il s’agit de la première réalisation d’Olivia Silver.

Commençons d’abord par un des éléments essentiels du film : les personnages. Quatre rôles puissants, aboutis, dont nous percevons tout au long de l’histoire les contours, les failles, les questionnements... La gamine de 12 ans, Greta, qui nous illumine par son intelligence et sa répartie, mais aussi par la rébellion propre à son âge. L’adolescente Caroline, séductrice et volage, qui se cherche à travers le regard des hommes et soutient celui de son père. Le petit dernier, Nat, tout simplement à croquer, qui pose des questions sans cesse et qui ne tombe à aucun moment dans le ridicule et l’agacement fréquent des jeunes de son âge. Et enfin, le père, avec une performance magistrale d’homme désabusé qui tente de tenir le coup pour le sourire de ses enfants. Tous talentueux, lumineux, et d’une profonde justesse. Bravo à la réalisatrice pour cette formidable direction d’acteur !

Cette famille, que l’on découvre dans une phase de leur vie où il est question de changements, de non-dits, et d’interrogations, nous émeut. Certaines situations nous rappellent à notre propre cas, et nous rappellent à quel point la famille est essentielle à nos vies.

ARCADIA, c’est aussi un film qui sent bon le voyage, les road-trip, l’envie de prendre sa voiture, et de filer le plus loin possible pour vivre une autre vie, ailleurs. A travers ses images, on découvre d’un nouvel oeil les Etats-Unis, la Californie. Pas de clichés grossiers, de grosses voitures ni de hamburgers géants ou de gratte-ciel qui nous écrasent... Une simplicité désarmante qui donne un nouveau visage, plus vrai et plus nature, à l’Amérique moderne.

Ce film fait du bien ! Olivia Silver nous transmet des émotions fortes avec beaucoup de pudeur, comme seuls les grands films peuvent le faire. On sort de la séance le coeur léger mais troublé, entre une boule au ventre, et un sourire d’espoir pour ces personnages, si réels, à qui nous nous sommes profondément attachés...

Top