Festival Ciné Junior : Édition 2015

Discours des Classes Jury

Intégralité des textes rédigés et lus par les Classes Jurys lors de la Remise des Prix le jour de la Clôture du Festival à Arcueil :

Classe de 6e de M. Nicolas Rechner
Collège Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine

"Bonjour à tous,
Nous représentons la classe jury des 6e E du collège Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine. Notre classe a été choisie pour participer à Ciné Junior, avec notre professeur principal, M. Rechner. Nous avons vu les 7 films en compétition. Nous voulons féliciter les programmateurs du festival et les réalisateurs, car tous les films étaient intéressants, mais nos votes ont placé en tête le film BROOKLYN de Pascal Tessaud. On est nombreux dans la classe à aimer le rap, à en écouter et à en faire, et donc, l’histoire nous a plu, on s’est sentis concerné par ce thème. On a aimé que le personnage principal, Brooklyn, soit une jeune femme qui rape, c’est rare dans les films et ça permet de dire des choses contre le sexisme. Ça montre au jeune public que les garçons ne sont pas supérieurs aux filles. Mais le film aborde pleins d’autres thèmes : la musique bien sûr, la sincérité dans l’écriture, la banlieue, son énergie, la solidarité, la générosité de certains, les sentiments, la trahison, la colère, l’amitié…
En plus on a beaucoup aimé la rencontre avec Pascal Tessaud, on a pu s’identifier à lui quand il nous a raconté qu’avant, il rapait dans sa chambre.
On espère que BROOKLYN va sortir en salle et qu’il plaira aux autres autant qu’il nous a plu. Longue vie à BROOKLYN !
Et allez tous voir SPARTACUS & CASSANDRA qui sort en salle cette semaine."

Classe de 3e de M. Laurent Bellamy et Mme Christine Motte
Collège Paul Klee de Thiais

"Bonjour,
Tout d’abord, nous souhaitons remercier les organisateurs du festival Ciné Junior pour les films qu’ils nous ont permis de voir et les rencontres avec les réalisateurs qu’ils ont organisées pour nous. Nous voulons aussi remercier notre intervenante Pascale Diez et nos professeurs qui ont tout fait pour que nous puissions participer à ce projet malgré le plan Vigipirate.
Au cours de ces dix jours, nous avons pu voir sept films très variés et représentatifs des trois genres du cinéma : quatre films de fiction, deux documentaires et un film d’animation. Trois de ces films se déroulent ici, en banlieue parisienne, dans les cités et quartiers populaires de Saint-Denis et Champigny. Les autres nous ont fait voyager dans d’autres pays comme l’Inde, la Turquie et la Colombie. Nous avons pu découvrir d’autres paysages et d’autres cultures comme celle des Kurdes, des Suédois et des Indiens. Malgré leur diversité, les sept œuvres cinématographiques en compétition sont toutes reliées par un même thème, celui de l’intégration.
Dans HOCUS POCUS ALFIE ATKINS !, Alfie cherche à se faire accepter parmi « les grands ». Dans BROOKLYN, Coralie, qui vient de Suisse, essaye de trouver sa voie dans le rap à Saint-Denis, tout comme Chinu, dans LA FORTERESSE, qui doit s’adapter à un nouvel environnement suite à la mutation professionnelle de sa mère.
COME TO MY VOICE et SPARTACUS & CASSANDRA traitent, quant à eux, du problème du rejet des minorités et du problème de leur intégration. Si la situation des Kurdes ne trouve pas d’issue dans COME TO MY VOICE, le parcours de Spartacus et Cassandra est un message d’espoir pour l’intégration des Rroms.
Le thème de l’intégration est souvent lié aux différences de classes sociales. Dans GENTE DE BIEN, Eric est rejeté parce qu’il n’appartient pas au même milieu social que les autres enfants du film. Dans LES GRACIEUSES, les filles d’une cité de Champigny issues de l’immigration parlent toutes de leurs difficultés d’intégration dans la société française.
Nous avons longuement débattu, près de 2h heures 30, pour distinguer un film dans la sélection de ce festival. Cependant, assez rapidement, deux films ont retenu toute notre attention. LA FORTERESSE d’Avanish Arun et LES GRACIEUSES de Fatima Sissani.
Ce qui nous a plu dans . LA FORTERESSE, c’est tout d’abord l’esthétique du film, la beauté des images, des paysages, et les émotions que cela nous procurait. C’est le cas quand Chinu se retrouve seul face à la mer ou quand il se retrouve avec sa mère sur le phare, on ressent alors de la compassion pour lui. Nous tenons ainsi à souligner le soin des cadrages et de la lumière dans le film, tout y apparaît très réfléchi. De plus, la situation de Chinu nous a touchés : pour s’intégrer il doit changer sa personnalité et, au final, il va gagner en maturité.
Cependant, au fil de la délibération, la force du film de Fatima Sissani s’est imposée à nous. C’est pourquoi nous avons finalement choisi de remettre notre prix aux GRACIEUSES.
Ce documentaire traite d’un sujet d’actualité : l’intégration des immigrés et plus particulièrement des enfants d’immigrés dans la société française. Mais en abordant la question de l’identité le film prend un caractère universel.
Nous avons particulièrement apprécié l’originalité avec laquelle Fatima Sissani aborde cette question. Tout d’abord parce qu’elle présente une forte et belle amitié féminine, rarement montrée au cinéma. Elle présente également une banlieue qui possède d’énormes qualités humaines, comparée à certains quartiers de Paris où chacun vit chez soi. Nous avons été sensibles à la bonne humeur et à l’énergie des protagonistes. Le film s’est avéré original dans le sens où il montre que les préjugés portés sur les habitants des quartiers ne reflètent pas la réalité. Ce film change vraiment l’image que l’on a l’habitude de voir à l’écran ou à la télévision sur les banlieues. C’est pour ces raisons que nous avons décidé de le distinguer."

Classe de 4e de Mmes Awa Diarra et Catherine Kastler
Collège Jules Ferry de Villeneuve-le-Roi

"Nous sommes la classe de 4e A du Collège Jules Ferry à Villeneuve-le-Roi. Cette semaine de projection a été très enrichissante et le choix du meilleur film fut difficile.
Nous avons aimé BROOKLYN car ce film nous a renvoyé une image positive de la banlieue et du rap et notamment de la ville de Saint-Denis.
Nous avons apprécié COME TO MY VOICE car il nous a montré l’amour et la détermination d’une grand-mère et de sa petite fille pour sauver leur fils et père.
Nous avons aimé HOCUS POCUS ALFIE ATKINS ! car l’histoire est originale.
Nous avons été touchés par LA FORTERESSE car les paysages étaient très beaux.
Nous avons aimé SPARTACUS & CASSANDRA en raison de la sincérité et de la maturité des personnages.
GENTE DE BIEN nous a plu car le jeu des acteurs était réaliste.
La belle histoire d’amitié des GRACIEUSES nous a touchés.
Cependant nous avons dû faire un choix.
Il y a un film qui nous a fait voyager, qui a utilisé l’humour pour faire passer un message positif sur l’enfance. Ce film est aussi d’une belle qualité photographique et nous a donné envie de découvrir l’Inde : il s’agit de LA FORTERESSE.
Nous remercions les professeurs, les réalisateurs et les organisateurs du Festival."

Classe de 5e de Mme Aline Lasne
Collège Jules Ferry de Villeneuve-Saint-Georges

"Nous sommes très heureux de décerner aujourd’hui le prix des collégiens au Festival Ciné Junior. Nous avons vu beaucoup de bons films cette semaine, malheureusement nous ne devons en choisir qu’un. Notre choix est donc le documentaire SPARTACUS & CASSANDRA de Ioanis Nuguet.
Nous avons choisi ce film car son côté réaliste nous a profondément touchés : ce documentaire nous montre la pauvreté de personnes dans des situations difficiles, sans jamais tomber dans le désespoir. C’est un film très profond, qui a une âme : grâce à la générosité de Camille, Spartacus et Cassandra sortent de leur situation et s’affranchissent de leurs parents pour suivre leur propre voix. Nous avons eu la chance de rencontrer Spartacus qui nous a raconté à la fois son quotidien passé, et sa vie nouvelle et passionnante. À la fin du documentaire, notre regard sur les Rroms a beaucoup changé car ce film est en totale opposition avec ce qu’on peut voir dans les médias : SPARTACUS & CASSANDRA a brisé nos préjugés, nous avons maintenant une meilleure image des Rroms.
Notre choix n’a pas été simple, il a été difficile de nous départager entre SPARTACUS & CASSANDRA et LA FORTERESSE, mais nous avons également beaucoup aimé COME TO MY VOICE et BROOKLYN. Nous souhaitons que tous ces films soient vus en salle par le plus grand nombre de spectateurs !"

Classe de 3e de M. Stéphane Mouette
Collège Henri Rol-Tanguy de Champigny-sur-Marne

"La 3e C du Collège Henri Rol Tanguy de Champigny-sur-Marne est particulièrement fière de vous présenter son prix. Après une semaine de visionnage au cours de laquelle nous avons pu voir 7 films, nous en avons retenu deux qui nous ont marqué : SPARTACUS & CASSANDRA et COME TO MY VOICE.
Les sujets abordés sont originaux et rares au cinéma. La forme documentaire ne nous a pas gêné dans SPARTACUS & CASSANDRA et le film adopte des partis pris esthétiques très poétiques.
Néanmoins, nous avons choisi COME TO MY VOICE de Hüsein Karabey. La construction du film, avec de nombreuses mises en abîme et des références multiples nous a beaucoup impressionnés. La forme très influencée par le conte donne à ce film une dimension universelle tout en traitant d’une réalité locale très dure et méconnue.
Nous avons été très heureux de participer à ce festival. Nous remercions les réalisateurs, techniciens et acteurs venus nous rencontrer, ainsi que les organisateurs du festival."

Classe de 4e de M. Stéphane Mouette
Collège Henri Rol-Tanguy de Champigny-sur-Marne

"La classe de 4e C du Collège Henri Rol Tanguy de Champigny-sur-Marne a choisi de décerner son prix à SPARTACUS & CASSANDRA de Ioanis Nuguet.
Nous avons élu ce film à la majorité absolue et au premier tour, tant nous avons été touchés par cette histoire. Ce sujet est rarement traité au cinéma alors que c’est une réalité très présente dans la société actuelle. Le film refuse les clichés et nous livre une histoire très émouvante. Nous remercions tous ceux qui sont venus nous parler de leur travail et les organisateurs. Nous félicitons à nouveau le réalisateur ainsi que tous les personnages du film."

Classe CLA de Mme Laetitia Guichenu
Collège Jean Macé de Fontenay-sous-Bois

"Bonjour à tous,
Nous sommes des élèves de classe d’accueil au collège Jean Macé à Fontenay-sous-Bois. La classe d’accueil, c’est une classe pour les étrangers qui parlent une autre langue mais qui vont apprendre à parler, à lire et à écrire le Français. Nous venons du Brésil, de Chine, du Portugal, de Roumanie, de l’Île Maurice, d’Algérie, de Tunisie, de Bulgarie, du Maroc, du Mali, d’Égypte, du Tibet, d’Espagne et d’Équateur. Nous sommes comme une famille. Nous apprenons à être soudés parce que c’est dur d’être en France. Nous apprenons aussi des choses de chaque pays.
Nous étions heureux de découvrir des films de tous les pays et de voyager dans le monde du cinéma. Faire partie de la classe jury c’était très bien, cette semaine m’a permis d’apprendre beaucoup de nouveaux mots. Le cinéma m’a aidé à oublier mes soucis. J’ai vu des films qui m’ont fait réfléchir au fait que dans la vie il faut être patient pour réussir. Nous avons vu des films très différents, c’était un travail difficile de choisir parce qu’il fallait savoir se mettre à la place de chaque public.
Nous avons choisi de récompenser le film BROOKLYN :
- parce que c’est un film sur le rap,
- c’est l’histoire d’une fille qui se bat pour réussir dans un monde de garçons, une fille qui ne se décourage pas et qui reste forte,
- parce que c’est une femme qui fait de la musique pour canaliser et exprimer sa colère, une femme qui se donne les moyens d’accomplir ses objectifs,
- parce que c’est une femme qui a eu le courage de quitter son pays toute seule
pour réussir,
- parce qu’il y a du suspens et de la tension dramatique,
- parce que c’est un film militant, contre le racisme et qui parle de la banlieue et
du droit des femmes qui ont des difficultés à réaliser leurs rêves,
- parce que le réalisateur Pascal Tessaud a réalisé ce film avec très peu de moyens, sans star, sans voiture, sans police, et malgré cela c’est un bon film,
- le réalisateur est venu nous rencontrer et a très bien répondu à nos questions et a été très gentil avec nous tous,
- c’est un film qui veut provoquer une réflexion sur les banlieues, pour dénoncer l’exclusion, et le racisme subi par ceux qui y vivent,
- ce n’est pas un film pour faire de l’argent.
Ça nous fait plaisir de vous donner ce prix parce que le film était magnifique. Et on attend avec impatience un BROOKLYN 2.
Merci à Anne-Laure Gérard de nous avoir choisi comme Classe Jury et de nous avoir accueilli chaque jour avec beaucoup de gentillesse. Merci à tous."

Top