Festival Ciné Junior : Édition 2020

Discours des jurys

Lors de la cérémonie de clôture qui s’est déroulée le 1er février au Centre Culturel Aragon-Triolet d’Orly, les jurys ont eu l’occasion de dire quelques mots avant d’annoncer les films primés.

GRAND JURY

Merci à tous les organisateurs du Festival Ciné Junior.
Dans ce Grand Jury, nous sommes tous adultes, mais on ne termine jamais de se construire et de s’interroger sur ce qui nous entoure.

Les questions d’enfance et d’adolescence ont une intensité, une gravité particulière, éternelle et universelle. Ce Festival Ciné Junior nous a touchés directement au coeur et à l’âme. Les 6 long métrages que nous avons vus ont été difficiles à départager : Ils dépeignent un monde fragile et beau, où s’offrent tant de points de vue et d’aventures.

Emu Runner, nous replace, humains, au coeur de notre nature. Adolescentes nous montre deux beaux chemins dans la traversée des âges. A First Farewell dresse le portrait poignant d’un peuple en péril : Les Ouigour. Fritzi nous transporte en arrière, dans un moment fort de construction politique. Notre monde aussi, est toujours jeune, et en construction ! Antigone interroge notre place en tant qu’individu, entre les vivants et les morts, dans la société, dans notre famille, dans notre humanité. Rocks célèbre l’amitié, et la joie a trouver dans les pires difficultés.

Le film que nous recompensons présente sans clichés des personnages complexes au sein de sociétés urbaines. La diversité des acteurs, leur jeu spontané communique une énergie touchante dans cette aventure de courage et d’amitié. Nous avons choisi Rocks de Sarah Gavron.

JURY ADAV

Les équipes de l’ADAV sont ravies de remettre ce Prix, pour la première fois, dans le cadre du Festival Ciné Junior. Il s’agit pour nous, à travers cette distinction, de participer activement à la diffusion et à la valorisation auprès des réseaux culturels et éducatifs français, d’un film jeune public choisi parmi la Sélection des longs métrages du Festival. Avec ce prix, nous allons donc initier et porter une édition DVD grâce à un préachat d’un montant de 1 000€, et promouvoir le film auprès de l’ensemble des médiathèques, universités, lycées et collèges en France.

Le choix aura été très difficile, il faut l’avouer, car la sélection était de très haut niveau. Nous avons particulièrement apprécié la présence d’autant de figures féminines fortes dans la plupart des films, ainsi que la parité réalisateurs/réalisatrices, et la diversité des pays représentés.

Nous avons décidé de remettre le Prix à : Antigone de Sophie Deraspe

Nous avons en effet particulièrement apprécié cette relecture du mythe d’Antigone dans l’univers très contemporain de Montréal.
Le film permet d’aborder toutes les questions soulevées par le mythe fondateur (injustice, honneur, famille, etc…), mais il arrive, à notre sens, à transcender le mythe, pour aller au-delà d’une simple adaptation.
Il parvient à aborder d’autres questions plus contemporaines : violences policières, désobéissance civile, immigration, puissance des réseaux sociaux (puissance négative avec l’acharnement contre Antigone et sa famille, et puissance positive quand les réseaux parviennent à fédérer rapidement un ensemble de personnes pour “sauver” Antigone).
C’est aussi évidemment un film sur l’adolescence, et le passage à l’âge adulte. Le film parvient à restituer cette énergie de l’adolescence, ce sens de la justice sans concession, la puissance de l’amitié.
Les choix de montage du film nous semblent également réussis, avec notamment séquences issues d’images prises par téléphone, qui fonctionnent tout à fait.
Enfin, évidemment, bravo à l’actrice principale, Nohéma Ricci, lumineuse et qui apporte beaucoup au film. Et mention spéciale à l’actrice incarnant Ménée la grand-mère également.
Toutes les questions soulevées dans le film nous donnent à penser qu’il sera indispensable aux fonds vidéo des collèges, des lycées, des médiathèques, qui s’appuieront sans doute dessus pour réétudier les différentes adaptations d’Antigone, mais qui en feront aussi sans doute un support pour des débats et discussions.

JURY ÉTUDIANT

Nous tenons à vous remercier vous Ciné Junior pour cette belle expérience qui nous en apporte beaucoup. Merci pour la bienveillance et cette belle ambiance, vous nous avez fait découvrir votre métier et une sélection riche qui nous a fait voyager.

Nous avons choisi un film tout en justesse sur tous les point-de-vues. Il nous donne à réfléchir sur l’engagement et nos propres limites. Une histoire emblématique qui nous surprend à chaque instant par la narration. Un récit interprété par des acteurs talentueux et une héroïne iconique. A la fois universelle et contemporaine, l’héroïne est renouvelée par la puissance du jeu d’une actrice remarquable. C’est ce que l’on attend du cinéma aujourd’hui.

C’est pour cela que nous avons choisi Antigone.

CLASSES JURY

- Classe de 4ème du Collège Victor Hugo de Créteil

Nous souhaiterions remercier l’équipe de Collège Au Cinéma, Madame Turpin et Monsieur Saghan qui nous ont permis de développer notre esprit critique. Grâce au cinéma La Lucarne, nous avons découvert l’histoire du cinéma et visiter la cabine de projection.

Nous allons vous présenter ce que nous avons retenu de chacun des 6 films et nous avons rattachés chaque histoire à une idée principale.

Emu Runner & A First Farewell
Avec les deux films Emu Runner et A First Farewell, nous avons voyagé en Australie et en Chine. Nous avons découvert des paysages et des animaux sortis de nos livres d’enfants. Cependant, nous n’avons pas été complètement emporté par les histoires. Pour ces deux films nous avons retenu l’idée
de Voyage.

Fritzi
Avec le film Fritzi nous avons aimé le mélange film d’animation et faits réels. La finesse et les détails du dessin ainsi que les incrustations de scènes filmées réelles nous ont séduit. Fritzi et Spoutnik nous ont fait voyager dans le temps et découvrir la guerre froide. La protagoniste nous a marqué par son Courage.

Rocks
Rocks évolue dans Londres et ses paysages urbains. Nous avons été intrigués par les différents types de plans : grâce aux plans filmés par le téléphone des personnages, nous avons eu l’illusion de faire partie du groupe de Rocks. Nous redevenions spectateurs avec les plans caméra. Le personnage principal a fait preuve d’une grande Force.

Adolescentes
Adolescentes, le premier documentaire de notre vie que nous avons aimé. Nous avons adoré rencontrer les protagonistes, Emma et Anaïs. Les voir grandir, souffrir, aimer, se disputer, se confronter aux problématiques du monde adolescent et évoluer dans leurs relations nous a touché. Nous avons pu nous identifier à Emma et Anaïs. Nous avons été ému par l’Amitié entre les deux jeunes filles.

Antigone
Antigone, où quand la tragédie antique rencontre le monde du XXI ème siècle. Nous avons éprouvé des émotions fortes en suivant l’histoire de cette héroïne de Sophocle. Le jeu des acteurs, la boucle finale, la mise en scène nous ont bluffé. C’est donc sans hésitation et à une large majorité que nous décernons notre prix à Antigone. La Famille est ici au cœur de l’intrigue.

- Classe de 3ème du Collège Jean Macé de Fontenay-sous-Bois

Nous sommes la classe de 3ème 6 du Collège Jean Macé de Fontenay-sous-Bois. En tant que classe jury du festival Ciné-Junior nous avons attribué notre prix au film Rocks de Sarah Gavron.

Nous nous sommes reconnus dans ce film car les actrices sont de notre génération, nos couleurs, nos origines, nos religions, notre naturel, notre langage, notre quotidien, nos bavardages en cours, notre obsession pour le téléphone portable, notre courage !

Les héroïnes partagent notre envie de réussir malgré les obstacles de la vie et de la société. Nous avons été très émus par les épreuves que Rocks a surmontées afin de préserver l’innocence de son petit frère Emmanuel. La bande de copines de Rocks est très soudée au point de devenir une deuxième famille. Grâce à elles, Rocks qui est seule au monde ne se décourage pas, ne baisse pas les bras et devient même un exemple à suivre. Nous avons donc surtout été touchés par le parcours de Rocks qui évolue tout au long du film : elle redevient enfin une adolescente tout en ayant gagné en maturité.

Merci de nous avoir sélectionnés comme classe-jury, de nous avoir accueillis dans vos salles de cinéma et de nous avoir donné l’opportunité de voir en avant-première des films si différents.

- Classe de 3ème du Collège De Lattre de Tassigny du Perreux-sur-Marne

Tout d’abord, un grand merci à Cinéma Public de nous avoir permis de participer à la classe Jury lors de la 30ème édition du festival Ciné junior. Pendant ce projet nous avons pu voyager au travers des films en Allemagne, Angleterre, France, Chine, Australie puis au Canada.

Deux films ont retenu notre attention et ont fait l’objet d’un long, rude et serré débat : Rocks qui a obtenu 12 voix contre 13 pour Antigone.

Nous avons apprécié Rocks pour le caractère dynamique de la comédienne amateure et la sobriété de son jeu. Cependant Antigone a conquis nos cœurs à la majorité car l’émotion qu’envoie l’actrice est touchante et poignante, due à ses expressions visuelles et à son rôle de comédienne. Malgré tout, elle se présente en rebelle, déterminée, convaincante, persuadée voire opiniâtre lorsqu’elle doit défendre une vérité et jurer fidélité à sa famille. Elle va jusqu’au bout de ses convictions jusqu’à l’emprisonnement et l’enfermement.
Par ailleurs, ce film questionne sur la justice et sa validité. Selon vous, la justice a-t- elle un cœur ? A vous d’en juger.

De plus, ce film est le reflet de notre monde sur bien des points, et notamment en ce qui concerne les réseaux sociaux, les téléphones portables, qui sont abondants et donnent encore plus de rythme au film. Les couleurs ont aussi capté notre attention : le blanc qui renvoie à l’école, la prison et s’oppose aux couleurs chaudes de son domicile, ses vêtements et même ses yeux. Nous avons aussi remarqué de beaux espaces verts, la nature, symbole de la liberté qu’elle n’aura finalement jamais. Enfin le québécois nous a d’abord dérouté mais nous avons vite dépassé cela pour rentrer dans l’intrigue du film.

Lorsqu’il sera en salles, allez le voir vite, vous ne serez pas déçus.

- Classe de 5ème du Collège Saint-Exupéry de Vincennes

Notre classe est très partagée entre Antigone et Rocks. Il y a eu un débat animé puisque nous avons dû faire deux tours de vote ! D’abord une égalité 13-13 et enfin 12-14.

Antigone est un très beau film bien que très nostalgique et c’est sans doute pour cela qu’il n’a pas été choisi... Nos cœurs se sont finalement penchés sur Rocks qui a été retenu pour son côté très émouvant, en même temps que drôle et ses personnages amusants et attachants.
Rocks nous raconte l’histoire d’une adolescente qui doit devenir une mère du jour au lendemain, expérience que nous craignons de connaître. Il nous montre que dans nos courtes vies, l’amitié, l’amour sont importants car si Rocks n’avait pas eu d’amies, elle n’aurait pas eu d’aide, d’affection et personne n’aurait été là pour elle.
A notre avis, sans ses précieuses amies, Rocks aurait vécu un enfer. Le film prouve que nos parents sont essentiels dans nos existences car une fois la mère et l’argent disparus, Rocks doit se débrouiller seule en errant dans les rues et des hôtels miséreux... Mais finalement tout finit bien ! Nous aimons aussi Rocks car il nous détache de l’idée que nous nous faisions de l’Angleterre. Grâce au film nous avons découvert un autre aspect de Londres et de ses communautés si variées.

Pour finir, nous remercions le Festival Ciné-Junior ainsi que tous ses partenaires pour avoir choisi notre classe, parmi tant d’autres, et de nous avoir permis de voir des films si divers en avant-première !

- Classe de 3ème du Collège Paul Klee de Thiais

Nous sommes les élèves de 3ème de la classe cinéma du collège Paul Klee de Thiais et nous sommes très heureux d’avoir été invités pour participer à l’expérience de classe Jury au Festival Ciné Junior. Nous tenons ainsi à remercier le festival pour la qualité des films sélectionnés ainsi que les deux salles qui nous ont accueillis pour les voir : le cinéma La Lucarne à Créteil et L’Espace Jean Vilar à Arcueil. Nous tenons tout particulièrement à remercier Anaïs Chambeaudie, protagoniste d’Adolescentes, et Nahéma Ricci, actrice principale d’Antigone, pour être venues nous parler de leur expérience et nous aider à approfondir notre vision de ces deux films.

Durant ces quelques jours, nous avons découvert six films : quatre films de fiction, un film d’animation et un film documentaire. Ces six films, bien que de cultures et d’origines différentes, présentent beaucoup de points communs.
Tout d’abord, nous avons noté que chaque film accorde une place importante au contexte social et politique dans lequel il situe l’action de ses personnages : Fritzi est séparée de son amie par le rideau de fer ; Isa, Ouighour, et Gemma, Aborigène, sont issus de minorités ethniques en difficultés avec les autorités ; Rocks vit dans un quartier de Londres populaire, multiculturel et défavorisé ; Antigone est à l’origine marquée par la guerre civile en Algérie puis par les violences policières ; Adolescentes est secoué par le choc des attentats en France et la peur du terrorisme.
Dans ce contexte, la relation parents/enfants et plus spécialement mère/fille prend toute sa place. Dans Fritzi, histoire d’une révolution, les parents sont aimants et protecteurs mais ils cachent la réalité et notamment la terreur en RDA. Fritzi ne sait pas ce qui se passe. Souvent, le rôle de la mère est essentiel parce il va contribuer à faire basculer la "vie normale", l’équilibre des choses. La mort de la mère au début d’Emu Runner provoque un choc émotionnel. De même, les mères défaillantes dans Rocks et A First Farewell mettent le personnage principal dans une situation impossible. Le documentaire Adolescentes est entièrement construit sur deux relations fille-mère placées en miroir.
L’enjeu de cette relation est souvent lié au deuil car dans chaque film, le personnage principal est confronté à la perte de quelqu’un ou de quelque chose d’important à ses yeux que ce soit un membre de sa famille, une amie voire une étape de sa vie. Dans Fritzi, histoire d’une révolution, après la perte de sa meilleure amie qui a fui vers la RFA, Fritzi prend conscience de la situation de son pays et s’oppose aux lois qui la séparent de Sophie. Dans A First Farewell, Isa perd petit à petit tout ce qui lui tient à cœur : pour commencer son grand frère, ensuite sa mère et pour finir sa meilleure amie. Il ne peut que constater et subir le départ de ses proches. Dans Emu Runner, Gemma perd sa mère au début du film puis communique avec celle-ci à travers l’émeu qu’elle rencontre pour combler son manque de façon spirituelle et poétique. Dans le film de Sarah Gavron, Rocks perd aussi sa mère et doit se débrouiller seule pour s’occuper de son frère. Antigone, marquée par la mort de ses parents, doit faire face à la perte de ses deux frères. Enfin, dans Adolescentes, Emma et Anaïs doivent s’éloigner de leur enfance pour devenir adultes.
Mais ce qui nous semble le plus marquant dans cette sélection, c’est la place première donnée aux héroïnes. Gemma, Rocks, Fritzi et Antigone font chacune preuve d’héroïsme en transgressant les lois afin de protéger leur bien le plus précieux : Gemma vole et sèche les cours pour nourrir son émeu ; Fritzi prend d’énormes risques pour ramener Sputnik à sa meilleure amie Sophie ; Antigone manifeste beaucoup de courage et de détermination pour aider son frère à sortir de prison, tout comme Rocks qui veut éviter à tout prix d’être séparée de son frère par les services sociaux. Ainsi, dans chaque film, ce sont les filles qui occupent le devant de la scène, même dans Adolescentes, qui devait au départ s’appeler « Adolescents », où Anaïs et Emma se sont finalement imposées aux yeux du réalisateur. Le film chinois semble déroger à cette règle mais à la fin du film, Isa endosse l’héritage de ses ancêtres en restant au village tandis que son amie Kalbinur, en partant pour la ville, incarne les promesses de l’avenir.

Au cours de la délibération, très vite, un film s’est imposé et parmi toutes ces héroïnes nous avons choisi de décerner le prix de notre classe à la plus grande d’entre toutes, celle de Sophie Deraspe, Antigone !
Si nous avons choisi Antigone, c’est d’abord parce que nous avons été particulièrement impressionnés par le jeu d’actrice de Nahéma Ricci qui parvient à nous transmettre des sentiments très forts : la douleur lorsqu’elle apprend la mort de son frère Étéocle, la colère lorsqu’elle voit apparaître Polynice au tribunal et le sentiment d’injustice quand elle apprend l’incarcération de Polynice. Antigone est d’abord montrée comme une jeune fille en retrait de sa famille mais dès que sa famille est en danger, elle devient solidaire et engagée pour elle.
Nous avons beaucoup apprécié l’adaptation de l’œuvre théâtrale de Sophocle en film et la transposition du mythe antique en une histoire située de nos jours. Le film utilise des faits ou des moyens actuels telles que les violences policières, la protestation, la transmission des idées par des moyens modernes comme le rap, les tags et les réseaux sociaux.
Dans ce film, nous avons apprécié la manière originale dont Sophie Deraspe restitue les deux faces de Créon que l’on a pu observer en classe cette année à la lecture de la version d’Anouilh. Les deux faces de Créon se retrouvent dans deux personnages distincts : le premier, Christian, qui incarne le Créon bienveillant et protecteur et le second, l’inspecteur, qui incarne le Créon sévère et implacable.
Nous avons aussi été sensibles au jeu sur la couleur. Antigone grandit dans un univers très coloré, visible particulièrement dans le vêtement traditionnel kabyle de sa grand-mère. Cet univers contraste avec celui de son ami, où les couleurs sont neutres et ternes. Un peu à part dans sa famille, Antigone porte au début des vêtements foncés. Après la mort de son frère, Antigone adopte le rouge. Ses camarades qui soutiennent sa révolte vont aussi reprendre cette couleur sur leurs cheveux et sur les graffs qui la représentent sur les murs.
Pour toutes ces raisons, et d’autres que nous n’avons pas eu le temps de développer, les élèves de la classe cinéma du collège Paul Klee décernent avec grand plaisir le prix à ce film.

Affiche créée par la classe jury de Créteil
Affiche créée par la classe jury de Créteil
Top