Festival Ciné Junior : Édition 2015
de Jean Rouch

À partir de 8 ans (conseillé du CM1 à la terminale)
France / Documentaire / 1965 / 1h21
Production : Comité du film Éthnographique et Les Films de la Pléiade
Distribution : Les Films du Jeudi
Interprétation : Tahirou Koro, Issiaka Moussa, Belébia Moussa
Image / Photography : Jean Rouch
Montage / Editing : Dov Hoenig et José Matarasso
Son / Sound : Moussa Hamidou et Idrissa Meiga

Dans le « pays qui est plus loin que loin », entre le Niger et le Mali, vivent des éleveurs Bella et Peul. Les troupeaux et les lions y cohabitent en bonne entente car, en tuant les vaches malades, celui qu’on appelle « le roi des animaux » préserve la santé du bétail. Mais il arrive aussi qu’un lion tue pour le plaisir. Les bergers font alors appel aux chasseurs Gow, seuls autorisés à traquer l’animal sauvage pendant des mois, voire des années. Ethnographe et cinéaste, chantre du « cinéma-vérité » qui inspira la Nouvelle Vague, Jean Rouch a construit son œuvre entre l’Afrique et la France pour nous inviter à un voyage initiatique et cinématographique.

Jean Rouch
Né en 1917 à Paris, Jean Rouch découvre l’ethnographie au Niger en 1941, alors ingénieur des Ponts et Chaussées. Lors d’un second séjour en Afrique, il entreprend la descente du fleuve Niger et s’intéresse au peuple Songhay, dont il devient spécialiste. Sa passion pour le cinéma lui apporte de nouvelles méthodes d’étude. Influencé par le Surréalisme, les travaux de Marcel Griaule en pays Dogon et séduit par les règles essentielles de l’inspiration et de l’intuition, il capte et filme l’évolution du continent africain et de la société française. En 1960, il qualifie sa manière de filmer de « cinéma direct » en suivant l’exemple de ses maîtres Robert Flaherty et Dziga Vertov. Son œuvre, plusieurs fois récompensée à Venise, Cannes et Berlin, se compose de documentaires ethnographiques (Les Maîtres fous en 1955 ; Sigui-Synthèse en 1981), sociologiques (Chronique d’un été, coréalisé avec Edgar Morin en 1961) et de fictions (Moi, un Noir en 1958 ; Cocorico Monsieur Poulet en 1974). Après avoir été directeur de la Cinémathèque Française, Jean Rouch est directeur de recherche honoraire au C.N.R.S. et secrétaire général du Comité du film ethnographique. Il meurt en 2004 au Niger.

Séances

02/02 - 9h30 : Villejuif, Maison pour Tous (suivi d’un débat)
05/02 - 14h30 : Fontenay, Le Kosmos (suivi d’un débat)
09/02 - 9h30 : Vitry, 3 Cinés Robespierre (suivi d’un débat)
10/02 - 14h : Champigny, Studio 66 (suivi d’un débat)

Contact

Les Films du Jeudi
Frédérique Ros
+33 1 40 46 97 98
location chez filmsdujeudi.com

Top