Festival Ciné Junior : Édition 2004
de Diego Arsuaga

Fiction / Uruguay / 2002 / 93 min / VOSTF
Titre original : El Ultimo Tren

Les membres des "Amis du rail" de Montevideo sont en réunion. La discussion fait rage. À l’ordre du jour, un plan d’une grande témérité et tout à fait illégal : celui de s’emparer d’une vieille locomotive, Loco 33, elle aussi à la retraite depuis longtemps, un des symboles du patrimoine uruguayen qui vient d’être achetée par un studio hollywoodien. Deux membres de l’association, le professeur et le secrétaire décident de tenter l’aventure, à condition que Pépé soit aux commandes. Ce dernier emmène son petit-fils, ce qui inquiète ses coéquipiers...
"Il est difficile de classer ce film dans un genre, parce qu’il dispose d’éléments variés, de la comédie jusqu’au roadmovie, mais je crois que d’une certaine manière il est proche d’un western". En s’exprimant ainsi, Diego Arsuaga met l’accent sur ce qui rattache son film à une grande tradition cinématographique américaine dans la mise en valeur des grands espaces et du chemin de fer, véritable personnage attendu, célébré, attaqué. également dans le rôle joué par les autorités (ici le représentant d’un grand studio d’Hollywood) et par les personnages hors la loi. Des hors-la-loi défendant une idée politique du droit patrimonial, donc. Mais qui n’ont d’autres armes que leur volonté de sauver leur locomotive et le soutient des paysans coupés du monde depuis la mise hors service de la ligne ferroviaire.

Top