Festival Ciné Junior : Édition 2004

Programme de courts métrages

L’Escalier
Frédéric Mermoud / Fiction / France, Suisse / 2003 / 22 min
Rachel, 15 ans, est amoureuse d’Hervé, un jeune lycéen qui ne vit pas dans son quartier. L’escalier de son immeuble devient leur lieu de rencontre où ils se retrouvent, s’embrassent, et se découvrent. Cachés, entre les étages et les recoins, ils deviennent des voyeurs privilégiés des récits de vies des voisins. Une nuit, Hervé lui propose de partir pour la Normandie.
"L’Escalier", paradoxalement, est un film de portes où ce qui s’y joue se devine dans l’entrebaillement, de ce secret derrière la porte, entre les mots qui s’échangent ou s’arrachent, porte interdite, porte à franchir. Métaphore sexuelle ou plus précisément incarnation. Une histoire de cinéma, entre réalité et simulacre, le mot et l’image. Quelque chose de grave et de léger.

La Galette des rois
Irène Sohm / Fiction / France / 2001 / 20 min
Laura vient d’avoir 18 ans. Pour donner un sens à cette étape symbolique, elle décide de rejoindre bénévolement une association d’aide sociale. Elle s’apercevra que son rêve est différent de la réalité, mais elle apprendra que "aider" demande du temps, de l’humilité et le sens du travail en équipe.
"La Galette des rois" joue volontiers sur le mode de l’ironie, à la fois sur ses personnages principaux, quatre jeunes filles de banlieue au sortir de l’adolescence, et sur les présupposés du spectateur. Avec comme idée motrice que filmer l’autre n’est jamais acquis.

Peau de vache
Gérard Hustache-Mathieu / Fiction / France / 2000 / 22 min
Claudine vit à la campagne et seconde ses parents aux champs. Les vaches sont ses seules amies, elle s’en occupe tous les jours. Claudine a des secrets inattendus qu’elle garde précieusement car toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire...
Réjouissante chronique rurale et métaphorique, Peau de vache est à prendre et savourer tiède, tel ce gros plan sensuel d’une main féminine caressant avec langueur une rousse fourrure bovine.

Les Baisers des autres
Carine Tardieu / Fiction / France / 2002 / 13 min
C’est l’histoire d’une gamine de quinze ans qui trouve la vie écœurante. En pleine crise d’adolescence, Sandra s’en prend à tout le monde : que ce soit au lycée ou en famille, rien n’échappe à ses critiques et à ses sarcasmes.
"Les Baisers des autres" se goûte comme un diabolo-menthe, un film à la fraîcheur acidulée et au piquant sucré de la jeunesse, mettant le spectateur à une distance ni trop petite (sentimentalité larmoyante qui risquerait de le noyer) ni trop grande (mépris de celui qui ne sait plus son enfance au risque de se perdre).

Top