Festival Ciné Junior : Édition 2017

Discours des classes jury

DISCOURS DE REMISE DES PRIX

***Classe de 4e du Collège Rol-Tanguy de M. Stéphane Mouette, Champigny-sur-Marne***

Bonjour,
Nous représentons la 4e D du Collège Henri Rol-Tanguy.
Tout d’abord, nous tenions à remercier tous les organisateurs du Festival Ciné Junior pour leur travail et pour la confiance qu’ils nous ont accordée.
Nous remercions également nos professeurs et en particulier M. Mouette pour sa patience hors du commun.

Nous avons aimé découvrir des films très différents les uns des autres. Nous avons apprécié tous les films que nous avons vus :
Zaineb n’aime pas la neige qui avec sa forme documentaire rend les personnages attachants et transforme un film documentaire sur la famille en œuvre d’art.
Tramontane qui met en scène un personnage attachant de musicien aveugle. Nous avons trouvé le film très poétique.
Mais nous avons choisi majoritairement le film de Claudio Giovannesi, Fiore.

Nous avons aimé le réalisme du film. En effet, lors de notre de échange avec le réalisateur, celui-ci nous a dit qu’il avait passé plusieurs semaines dans un centre de détention et que Josh a réellement fait de la prison. Nous avons trouvé que les acteurs avaient un jeu très convaincant.
De plus, nous trouvons que le film bouscule les idées reçues, en effet le personnage principal est une jeune délinquante.
Enfin, le réalisateur aborde des sujets difficiles : la délinquance, la réinsertion, l’homosexualité, ce que nous avons beaucoup apprécié.
De plus, les personnages mis en scène sont jeunes, ce qui nous a permis d’entrer plus facilement dans le film.

Nous sommes heureux d’avoir pu participer à ce festival qui nous a apporté une certaine ouverture d’esprit mais qui nous a aussi permis de voyager et de rencontrer des réalisateurs de différents pays.

***Classe de 6e du Collège Rol-Tanguy de M. Stéphane Mouette, Champigny-sur-Marne***

Bonjour,

Nous sommes les représentants de la classe de 6e C du collège Rol-Tanguy.

Nous vous remercions de nous avoir choisis comme classe jury au Festival Ciné Junior. Nous avons été très heureux d’y participer. Nous remercions aussi les personnes qui sont venues à notre rencontre pour parler de leur film et répondre à nos questions.

Ce festival nous a permis de découvrir de nouveaux films, très variés qui avaient tous des qualités. Il a été aussi l’occasion pour nous d’apprendre des choses sur la fabrication d’un film.

Mais nous avons dû faire un choix. Parmi les six films que nous avons vus, nous avons donc choisi Zaineb n’aime pas la neige.

Le genre du film nous a paru intéressant car il est rare de voir un documentaire au cinéma et que ce genre montre la réalité, la vraie vie des gens.
De plus, nous avons trouvé ce film très instructif sur la façon de vivre en Tunisie et au Canada.
Nous avons aussi apprécié de suivre l’évolution de Zaineb et de sa famille sur une longue période, six ans. On se sent concerné car les personnes filmées sont des personnes ordinaires.

Merci encore de nous avoir permis de participer à ce projet.

***Classe de 4e Collège Jules Ferry de Mmes Awa Diarra et Florence Pauc, Villeneuve-le-Roi***

TESS :
Nous souhaitons remerciez les réalisateurs qui se sont déplacés,
Nous félicitons les équipes qui ont réalisé ces films,
- Les cinémas qui nous ont accueillis,
- Collège au cinéma de nous permettre d’être classe jury,
- nos professeurs qui nous ont inscrits
AICHA :
- ainsi que l’équipe de cinéma qui a choisi les films pour la qualité de la sélection et leur originalité.
Cela nous a permis de découvrir beaucoup de choses.
- Nous remercions en particulier Lou Vernin de nous avoir aidés et accompagnés tout au long de la semaine du Festival.
TOMMY :
La délibération a été très dure,
Il a été difficile de départager les films ; les avis ont été très différents ; nous avons débattu et nous avons dû argumenter, nous mettre d’accord et trouver un consensus.
Nous avons beaucoup aimé cette semaine même si c’était parfois fatigant. Cette expérience nous a montré que regarder un film ce n’était pas être passif et qu’il fallait réfléchir.
Ce fut une expérience importante qui restera dans nos souvenirs.
KEVIN :
Chaque film a montré des qualités :
Dans La bicyclette bleue :
Nous avons apprécié le courage d’Ali ; son combat contre l’injustice ; nous avons été marqués par les beaux plans de reflet.
LUDOVIC :
Dans Cherry and Chierri :
Nous avons aimé les couleurs vives, joyeuses et le fait que Cherry grandisse à travers son imagination et qu’elle surmonte le deuil de son père.
DAVIDAS :
En ce qui concerne The Shammies :
Nous avons trouvé que ce film d’animation est adapté au public des tous petits, qu’il est très divertissant et que les personnages étaient drôles et amusants. 
L’originalité du patchwork et son côté artisanal nous ont plu.
THOMAS :
Nous retiendrons la quête de Rauf autour de la couleur rose qui symbolise l’amour, ainsi que le point de vue de Rauf sur la guerre.
Les plans larges sur les montagnes et les décors sombres étaient adaptés au sujet.
ANNE :
Pour ce qui est de Fiore, nous avons été marqués par l’histoire d’amour parsemée d’obstacles, le fait qu’il y ait beaucoup d’action et l’innocence du personnage principal.
CECILIA :
Dans Tramontane  :
Nous nous souviendrons de la recherche de l’identité mystérieuse du personnage principal ; les paysages du Liban et le parallèle entre son histoire personnelle avec la reconstruction du pays. 
D’un point de vue technique nous remarquons l’aveuglement provoqué par les contrastes des lumières, choix judicieux de la part du réalisateur pour témoigner du handicap de son personnage.
QUENTIN :
Dans Zaineb n’aime pas la neige :
Nous avons apprécié le fait que ce soit un documentaire tourné sur 6 ans et que l’on voit le personnage évoluer ; c’est original et nous avons admiré l’implication de la part de la réalisatrice.
BERFIN :
Nous aurions aimé tous les choisir mais malheureusement nous avons du faire un choix !
Après un vote de l’ensemble de la classe, nous avons l’honneur de décerner notre prix des Collégiens à :
FIORE
SOLENE :
Pourquoi Fiore ?
De multiples raisons expliquent ce choix :
• Son originalité de l’histoire d’amour dans la prison
• La qualité du jeu de l’actrice
• Le fait que Daphné soit lumineuse dans la sombre prison
• La richesse des émotions de Daphné et son côté mystérieux
STEPHANIE :
• Les courses poursuites qui apportent du suspense
• La musique qui intervient au bon moment et qui est un indice pour la compréhension
• La musique du mp3 qui apporte des moments de joie
• La relation complexe entre le père et sa fille
SARAH M :
• Ainsi que La subtilité du titre
Pour terminer nous avons décidé de décrire le film en quelques mots ; voici ceux que nos camarades ont proposés :
Indéchiffrable, innocence, amour, violence, émouvant, original
Tous ces mots prouvent que pendant ce film, nous avons ressenti de nombreuses émotions mélangées, d’où notre choix de Fiore.
MELISSA :
Cela a été une expérience unique pour nous, qu’on ne revivra peut-être jamais avec la rencontre des réalisateurs et le visionnage de nombreux films inédits.
En espérant avoir fait le bon choix, merci !

***Classe de 5e du Collège Robert Desnos de M Régis Déal et Paul Munhoven, Orly***

Notre choix a été difficile car tous les films étaient intéressants :

Tramontane et Rauf ont été les plus émouvants,

Chieri and Cherry donne une vraie place à l’imagination et offre une réflexion sur le deuil,

La Bicyclette bleue donne l’image d’un enfant courageux qui se bat pour la démocratie et contre les injustices,

et puis Les Shammies, pour les tous petits, utilise la technique de la récup’ en illustrant des situations quotidiennes avec beaucoup d’inventions.

Mais nous avons retenu Zaineb n’aime pas la Neige, tout d’abord parce que c’est un documentaire, qui montre la réalité d’une enfant qui grandit et devient adolescente.

On la voit depuis ses 9 ans jusqu’à 15 ans : le film se construit autour d’un changement de vie : un nouveau pays puisque Zaineb part de Tunisie pour le Canada car sa mère (veuve) a épousé un autre homme canadien.

Elle a donc aussi une nouvelle famille avec une nouvelle sœur de son âge d’une culture différente.

Ce qui nous a alors plu, ce sont les relations entre ces deux sœurs par alliance : avec des chamailleries du style « je t’aime, je ne t’aime pas ». Cela nous fait penser à nous, et on a l’impression d’être un peu comme elles.

Il y a aussi beaucoup d’humour, et même d’ironie, comme avec le titre qui dit que Zaineb n’aime pas la neige alors que dans le film nous la voyons se rouler dans la neige et jouer avec.

Et puis nous avons apprécié le « mélange » de trois langues : le tunisien, l’anglais et le français, d’autant plus quand il s’agit du français du Québec, avec son accent sympathique.

Ainsi ce film met en valeur une véritable ouverture vers les autres.
C’est pour toutes ces raisons que nous lui accordons notre prix. 

Top